Education et Transmission

« étuDiANSE Op. 1 » au CNSMDP (1)
Second évènement Danse de la saison du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris (C.N.S.M.D.P.), «étuDiANSE Op. 1» propose, du 05 au 11 décembre 2014, une série de six représentations interprétées par les classes Classique et Contemporaine du ‘Junior Ballet’ (2ème cycle d’enseignement supérieur). Déjà diplômés du Certificat de Danse obtenu en fin de 1er cycle, les élèves présents sur scène sont des pré-professionnels organisés en Compagnie, qui préparent leur future insertion comme artistes chorégraphiques, en se confrontant à la réalité de leur métier. Véritable mise en situation professionnelle, «étuDiANSE Op. 1» est une formidable opportunité de goûter à la scène et de s’y exprimer. Pour les Classiques, l’ex-danseuse Etoile de l’Opéra de Paris, Isabelle CIARAVOLA, a réalisé une adaptation intelligente des «Sylphides» (1909) de Mikhaïl FOKINE, en fonction des danseurs à sa disposition (voir photo du haut). Ainsi, le ‘Poète’ voit son rôle se multiplier par trois, alors que ‘les Sylphides’ étoffent leurs rangs jusqu’à onze danseuses, grâce à deux nouvelles recrues, Eireen EVRARD et Léa SALOMON, élèves avancées issues de 3ème année du 1er cycle. Les partitions de Frédéric CHOPIN sont confiées à de jeunes pianistes du cursus Musique du CNSMDP, qui se partagent les représentations ; pour ma part, j’ai pu entendre un excellent Yu MATSUOKA. Le résultat respecte l’œuvre de FOKINE à travers de beaux tableaux soignés, tout en permettant aux danseurs de mettre en exergue une technique classique aérienne, toute en sensibilité. Après cette belle réussite, les Classiques reviennent sur une œuvre plus terrestre, «Grange» (1977), chorégraphie de Wilfride PIOLLET et Jean GUIZERIX (photo du bas). A l’origine, il s’agit d’un duo que les chorégraphes ont adapté pour trois couples de danseurs du Conservatoire. L’esprit est ludique comme dans une fête villageoise, mais les prouesses techniques sont relevées ! Bel exercice sur une partition de Béla BARTOK, interprétée par Naruko TSUJI au piano, où les danseuses, Romane GROC, Monica BARBOTTE et Clara LEFEVRE, font preuve d’une belle maturité en prenant possession de l’espace, alors que leurs partenaires respectifs semblent encore un peu tendres … // Voir la suite sur l’article suivant.

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
15.05 | 14:26

Un beau moment très bien dansé qui permet de s'échapper du quotidien.

...
15.05 | 00:47

Une soirée inoubliable. Un enchantement pour moi qui ai découvert mes sculptures en mouvement. Quelle émotion! Un spectacle de grande qualité.

...
11.12 | 02:27

Ekaterina & Dmitri ont évolué sur 2 musiques : d'abord le Prélude n°20 de Frédéric CHOPIN, puis 'Les Quatre Saisons' d'Antonio VIVALDI arrangé par Nigel KENNEDY

...
Vous aimez cette page