Nice - Vendredi 30 mars 2012

Récents Champions d’Europe en Couples, les russes Tatiana VOLOSOZHAR et Maxim TRANKOV apparaissaient comme les favoris pour prétendre au sacre mondial face aux Champions du Monde en titre, les allemands Aliona SAVCHENKO et Robin SZOLKOWY. Cependant, après un Programme Court catastrophique, avec en particulier une chute de Maxim sur la spirale de la mort, élément technique impressionnant mais habituellement facile à réaliser pour des patineurs de ce niveau, les russes se retrouvent en 8ème position, à 8,15 points derrière les allemands qui eux ont tenu leur rang et occupent la 1ère place. En conférence de presse, Maxim ne comprend pas ce qui s’est passé, cette saison ils ont toujours remporté le Programme Court quelle que soit la compétition et, aujourd’hui, ils n’ont jamais aussi mal patiné ! Abattus, mais conscients de leur valeur, Tatiana et Maxim profitent de la journée de repos pour se reconstruire et décident de montrer leur meilleur sur le Libre. Passant dans l’avant dernier groupe, dans une position inhabituelle et inconfortable pour eux, Tatiana et Maxim se déchainent sur un « Cygne Noir » magnifique de lyrisme, tout en exécutant à la perfection toutes les difficultés techniques inscrites à leur programme : c’est un triomphe ! La foule exulte et les russes explosent les compteurs avec 140,90 points, soit 19,18 points de plus que leurs poursuivants, les canadiens Meagan DUHAMEL et Eric BRADFORD, mais avant le passage du dernier groupe composé des quatre premiers à l’issue du Programme Court … Les chinois Qing PANG et Jian TONG, 2èmes du Programme Court, puis le second couple russe Vera BAZAROVA / Yuri LARIONOV, vice-Champions d’Europe 2012, se présentent sur la glace, mais Tatiana et Maxim restent solidement accrochés à leur 1ère place et ils sont désormais assurés d’obtenir une médaille … C’est au tour du couple Aliona SAVCHENKO / Robin SZOLKOWY. Ils semblent un peu nerveux, mais ils maîtrisent leur sujet, tout indique qu’ils vont conserver leur titre mondial, puis Robin ne fait qu’un Axel simple au lieu du double prévu (petite déduction, rien de grave) et, soudain, l’impensable se produit : Robin oublie les pirouettes ! Aliona le regarde interloquée, puis ils improvisent dans l’urgence une pirouette sans élan et terminent leur programme … Aliona fusille Robin du regard, l’ambiance sur le Kiss & Cry est tendue, les résultats se font attendre, … 132,86 points ! Ils sont 2èmes du Libre, à 8,04 points derrière Tatiana et Maxim, mais ils restent Champions du Monde au Général avec une avance infime de 0,11 points ! Incroyable scénario : en sport, rien n’est écrit d’avance ! Lors de la conférence de presse finale, Maxim et Robin se montrent philosophes et reviennent sur les péripéties de la compétition : après sa chute sur un élément simple du Court, Maxim a prouvé sur le Libre qu’il n’abandonne jamais (‘Russians never give up’), alors qu’en repensant à son incompréhensible oubli sur le Libre, Robin admet qu’il ne faut pas se réjouir avant la fin, qu’il faut tout donner et rester concentré jusqu’au bout. La médaille de bronze revient à un jeune couple rafraîchissant et enthousiaste, les japonais Narumi TAKAHASHI et Mervin TRAN, qui sont très heureux de décrocher la toute première médaille mondiale pour leur pays dans cette discipline. Côté français, Vanessa JAMES et Morgan CIPRES ont réalisé un programme catastrophe, avec un porté manqué dès le début qui a plombé la confiance, ce qui a entraîné une baisse de régime avec des pirouettes au ralenti … c’est dommage, ils terminent 16èmes, alors que s’ils avaient pu reproduire à l’identique leur magnifique programme du Tour Préliminaire, ils auraient pu décrocher une 13ème place, bien plus à l’image de leur valeur réelle. Il faut qu’ils prennent exemple sur Maxim, pour que leurs erreurs d’aujourd’hui leur donnent la force d’être meilleurs demain. (Article Patrick HERRERA)
Après des Championnats d’Europe en demi-teinte, Brian JOUBERT avait avoué en conférence de presse que son objectif pour les Championnats du Monde à Nice serait de réaliser des programmes propres, c'est-à-dire sans chute, sans grosse faute, … Sur les 30 patineurs engagés dans le Programme Court, Brian passait dans le troisième groupe en 16ème position et, si l’on s’attendait aux hurlements d’une foule en délire (pas uniquement des français, Brian a beaucoup de fans en Russie, en Europe de l’Est et au Japon), on s’attendait moins à revoir le Brian conquérant qui maîtrise son sujet : il passe tout ses sauts, il réussit une combinaison quadruple+triple et, par rapport à tous les patineurs qui l’ont précédé, il possède une classe d’écart et son patinage est de loin le plus rapide, le plus énergique, le plus engagé. Revoir Brian se donner dans un patinage sans retenue, voilà un spectacle qui fait plaisir à voir ! Premier à l’issue de sa prestation avec plus de 7 points d’avance sur ses poursuivants, Brian termine avec une 4ème place provisoire, dépassé par l’inévitable favori, le canadien Patrick CHAN, Champion du Monde en titre, le tchèque Michal BREZINA et le japonais Daisuke TAKAHASHI. L’objectif de Brian est à moitié rempli, souhaitons-lui de confirmer ses sensations sur le Programme Libre pour que, dans l’idéal, il puisse accrocher un nouveau podium mondial à son tableau de chasse qui en compte déjà 6 (le titre en 2007, 3 médailles d'argent et 2 de bronze). Son rival en Equipe de France, Florent AMODIO, a chuté d’entrée, mais s’est bien rattrapé pour rester en embuscade en 6ème position. Verdict demain sur le Programme Libre ! (Article Patrick HERRERA)

Commentaires

16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
15.05 | 14:26

Un beau moment très bien dansé qui permet de s'échapper du quotidien.

...
15.05 | 00:47

Une soirée inoubliable. Un enchantement pour moi qui ai découvert mes sculptures en mouvement. Quelle émotion! Un spectacle de grande qualité.

...
11.12 | 02:27

Ekaterina & Dmitri ont évolué sur 2 musiques : d'abord le Prélude n°20 de Frédéric CHOPIN, puis 'Les Quatre Saisons' d'Antonio VIVALDI arrangé par Nigel KENNEDY

...