Nice - Samedi 31 mars 2012

A l’issue du Programme Court du jeudi 29 mars, la russe Alena LEONOVA avait provisoirement pris la tête au prix d’une formidable prestation sur le thème de « Pirates des Caraïbes » qui lui avait valu 64,61 points, mais les sept premières se tenant en seulement 6,12 points, chacune d’elles pouvait encore prétendre accrocher le titre à condition de réaliser un Programme Libre sans faute. Septième du Court et première prétendante à se présenter sur la glace, la géorgienne Elene GEDEVANISHVILI chute à deux reprises et s’exclut elle-même de la course au titre. A l’inverse, l’américaine Ashley WAGNER, légèrement distancée à la huitième position sur le Programme Court, patine avec confiance sur la musique du film « Black Swan » et ne cache pas sa satisfaction après sa belle prestation qui lui permet de prendre la tête de la compétition, juste avant que le dernier groupe des six premières patineuses ne rentre sur la glace pour cinq minutes d’échauffement. La joie de l’américaine est de courte durée, puisque la russe Alena LEONOVA, à l’exception d’une petite faute sur un Lutz, assure elle-aussi toutes les difficultés techniques de son Programme Libre et s’accapare la première place. Quatrième du Court, la japonaise Mao ASADA se présente sur la glace, mais très vite elle semble refuser le combat pour le podium en simplifiant son programme ; ainsi, presque tout ses triples sauts sont remplacés par des doubles, voire même des simples comme pour l’Axel, et sa combinaison triple/double/double ne fait place qu’à un double Flip … son duel à distance contre Carolina KOSTNER n’aura pas lieu et elle héritera d’une logique 6ème place au classement final. Déçue, Mao ne s’explique pas sa contre-performance, elle admet juste que depuis son arrivée à Nice, elle éprouve des difficultés sur ses sauts. Une autre japonaise fait son entrée sur la glace : en meilleure position que Mao, seconde du Court à seulement 1,94 points de la russe LEONOVA, Kanako MURAKAMI a une belle carte à jouer, mais sa prestation en demi-teinte sur le « Concerto pour Violon » de Felix MENDELSSOHN-BARTHOLDY, avec des triples sauts à la rotation incomplète ou une réception sur les deux patins, l’éloigne elle-aussi du podium et elle terminera 5ème. Arrive enfin le tour de l’italienne Carolina KOSTNER : véritable ballerine de la glace, bien que classée 3ème à l’issue du Programme Court, elle possède le Programme Libre le plus complet, alliant un haut niveau technique aux qualités artistiques les plus élevées, mais elle se doit de le réaliser à la perfection pour parvenir à devancer la russe LEONOVA, qui a semblé patiner sur un nuage toute la compétition. Grande et longiligne, Carolina magnifie les mouvements, elle enchaîne avec grâce les difficultés techniques, triple boucle, triple Flip ou triple Salchow. Après sa combinaison triple Salchow/double/double, le visage de Carolina s’illumine, elle sait que le titre lui appartient désormais, une dernière série de pirouettes où elle excelle, la pose finale … puis c’est l’explosion de joie, le public transalpin venu nombreux exulte, Carolina la main sur le cœur remercie ses supporters avec chaleur. L’affichage de son score confirme ce que tout le monde pressent : Carolina s’adjuge la première place ! Troisième représentante du pays du soleil levant, Akiko SUZUKI, bien que 5ème du Court, est plus solide techniquement que ses compatriotes : elle s’élance sur la glace et ne tremble pas. Son programme très relevé exécuté sans erreur, en dehors d’une légère sous-rotation, lui permet de ravir la 3ème place à l’américaine Ashley WAGNER. Dernière concurrente à se présenter sur la glace, la jolie russe Ksenia MAKAROVA ne peut pas rivaliser avec le programme parfait réalisé par Carolina. Une, puis deux chutes et le suspense s’envole, la gracieuse Ksenia ne pourra faire mieux que la 9ème place. Carolina KOSTNER est Championne du Monde ! A l’image de toute sa saison, Carolina est restée sereine face à la pression et à la concurrence pour s’imposer, de la plus belle manière qui soit, en reine de la glace ! Côté tricolore, la jeune française Yrétha SILETE a rempli son contrat pour ses premiers Championnats du Monde en se classant dans le Top 15 mondial : 15ème du Programme Court, elle a réalisé un magnifique Programme Libre pour s’adjuger la 8ème performance sur cette épreuve et remonter ainsi à la 12ème place au classement général, ce qui est un résultat très encourageant pour l’avenir. (Article Patrick HERRERA)
Reprenant son Programme Libre culte sur le thème de « Matrix », Brian JOUBERT a plus que rempli son objectif de réaliser un deuxième programme propre (après son Programme Court d’hier), puisqu’il a réussi à enflammer le public par l’énergie de son interprétation, tout en patinant quasiment à la perfection (juste quelques dixièmes de points perdus sur des détails que seuls les spécialistes techniques où les juges peuvent voir, mais qui n’ont pas d’incidence sur le résultat final). Laissant éclater sa joie et son plaisir de se libérer à nouveau sur la glace, Brian est apparu comme le meilleur patineur européen aux mondiaux de Nice, en se classant 4ème derrière l’indétrônable canadien Patrick CHAN et les japonais Daisuke TAKAHASHI et Yuzuru HANYU. Notons que sans un programme hallucinant du jeune Yuzuru, âgé de 17 ans et 7ème du Programme Court, lequel fût salué lui-aussi par une standing ovation du public, Brian aurait pu décrocher une belle médaille de bronze, mais Yuzuru était meilleur et il mérite sa 3ème place. Patrick CHAN s’est fait quelques frayeurs en manquant son triple axel et en courant derrière la musique (ce qui lui a valu 2 points de pénalité), mais il possède une telle avance qu’il a pu se permettre de gérer ses erreurs pour conserver son titre de Champion du Monde. Côté tricolore, la satisfaction ne s’arrête pas à Brian, puisque Florent AMODIO termine 5ème, au prix d’un très beau Programme Libre sur de la musique brésilienne. L’Equipe de France peut être fière de classer deux de ses représentants parmi les cinq meilleurs patineurs mondiaux ! (Article Patrick HERRERA)

Commentaires

16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
15.05 | 14:26

Un beau moment très bien dansé qui permet de s'échapper du quotidien.

...
15.05 | 00:47

Une soirée inoubliable. Un enchantement pour moi qui ai découvert mes sculptures en mouvement. Quelle émotion! Un spectacle de grande qualité.

...
11.12 | 02:27

Ekaterina & Dmitri ont évolué sur 2 musiques : d'abord le Prélude n°20 de Frédéric CHOPIN, puis 'Les Quatre Saisons' d'Antonio VIVALDI arrangé par Nigel KENNEDY

...