Actualité

Disparition de Bertrand d’AT
A presque 57 ans, Bertrand d’AT devait se marier aujourd’hui. Malheureusement, le sort s’est montré bien cruel et brutal, puisque Bertrand a été retrouvé sans vie à son domicile de Mulhouse, mercredi dernier, le 02/07/2014. Mon dernier entretien avec Bertrand remonte au mois de Mars 2014, où le Ballet de Shanghaï était venu présenter sa magnifique chorégraphie, «A Sign of Love», au Palais des Sports de Paris (voir plus bas, l’article du 13/03/2014 intitulé «Le Ballet de SHANGHAI au Palais des Sports») ; après un beau succès parisien mérité, il était question de filmer son ballet et Bertrand devait retourner à Shanghaï pour préparer une nouvelle pièce sur quatre compositions pour piano ... Bertrand avait toujours plein de projets en tête … En tant qu’artiste chorégraphique, Bertrand avait le sentiment d’être né et d’avoir grandi avec Maurice BÉJART : élève à Mudra, danseur au Ballet du XX° Siècle, puis assistant du Maître dont il a remonté les œuvres à travers le monde. En 1991, il vole de ses propres ailes comme chorégraphe indépendant et se tourne vers la Direction de Compagnies. En 1993, il est nommé, avec Carolyn CARLSON, codirecteur du Ballet Cullberg en Suède puis, en 1996, il crée la Compagnie Ballet Est en Champagne-Ardennes, avant de s’installer à la Direction du Ballet de l’Opéra National du Rhin, où il restera quinze ans, de 1997 à 2012. Depuis, il multipliait les créations en Asie, avec le Ballet National du Vietnam, le Ballet de Shanghaï, le Ballet National de Chine (Pékin), ainsi qu’en Corée du Sud. Très grand professionnel, doté d’une vaste érudition musicale et littéraire, Bertrand était apprécié de tous ceux qui ont eu la chance de travailler avec lui et, pour l’avoir interviewé à maintes reprises, j’étais sensible à sa disponibilité et à son envie de communiquer son amour pour la Danse. Sa disparition subite provoque une consternation et je m’associe à la douleur de ses proches. (Article Patrick HERRERA) – Les photos présentées ici remontent à 2005, lors de sa création du «Chant de la Terre», sur l’œuvre éponyme de Gustav MAHLER, avec ses danseurs du Ballet du Rhin (en partant du haut, sur la 2ème photo, il était en création dans les studios de la Compagnie à Mulhouse, entouré d’Emilie KRIEGER et Myrina BRANTHOMME ; sur la 3ème photo, il faisait répéter Mark PACE ; sur la photo du bas, il corrigeait Julia WEISS et Ross MARTINSON sur la scène de l’Opéra de Strasbourg) - Si vous souhaitez vous remémorer Bertrand, retrouvez une de ses interviews réalisée en 2008, sous l'onglet 'Danse/Interviews'

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...

Alice PSAROUDAKI | Réponse 07.07.2014 01.13

Merci pour cet article. Je connaissais Bertrand depuis 1996 et j'ai beaucoup appris de lui. Il se donnait pour servir au mieux son art et les interprètes ... !

Voir tous les commentaires

Commentaires

16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
15.05 | 14:26

Un beau moment très bien dansé qui permet de s'échapper du quotidien.

...
15.05 | 00:47

Une soirée inoubliable. Un enchantement pour moi qui ai découvert mes sculptures en mouvement. Quelle émotion! Un spectacle de grande qualité.

...
11.12 | 02:27

Ekaterina & Dmitri ont évolué sur 2 musiques : d'abord le Prélude n°20 de Frédéric CHOPIN, puis 'Les Quatre Saisons' d'Antonio VIVALDI arrangé par Nigel KENNEDY

...
Vous aimez cette page