Actualité

Incidence Chorégraphique au Chesnay
Pour la soirée du samedi 11 octobre 2014, la salle de la Grande Scène du Chesnay était comble pour accueillir la structure Incidence Chorégraphique (voir galerie photo sur ‘Photo DANSE/Incidence Ch.’). Pour ce spectacle à dominante classique, la troupe était composée de dix jeunes danseurs du Ballet de l’Opéra National de Paris. En première partie, les spectateurs ont assisté à une relecture du troisième acte de «La Belle au bois dormant» sur la musique de Piotr Ilyitch TCHAÏKOVSKY, où Yann SAÏZ a revisité les divertissements composés par Marius PETIPA pour la célébration du mariage d’Aurore et du Prince Désiré : pas de quatre des ‘Pierres Précieuses’, puis pas de deux de ‘L’Oiseau Bleu’, suivi du pas de caractère de la Chatte Blanche et du Chat Botté, avant le grand pas de deux d’Aurore et du Prince Désiré, pour conclure sur un final de tous les danseurs (voir photo du haut). La musique de TCHAÏKOVSKY s’est poursuivie en seconde partie avec le pas de deux du ‘Cygne Blanc’, extrait de l’Acte II du «Lac des Cygnes» dans la chorégraphie de Rudolf NOUREEV d’après Marius PETIPA, puis la scène s’est enflammée pour «Le Carnaval à Venise», un pas de deux de Marius PETIPA (1859) sur une musique de Cesare PUGNI, où Camille DE BELLEFON et Pablo LEGASA ont communiqué un bel enthousiasme au public (photo du centre). Après la tradition, changement de registre avec une création contemporaine du danseur & chorégraphe Yvon DEMOL, «Blue Sunday», beau duo d’une grande sensibilité artistique sur une musique de Maurice RAVEL, magnifiquement interprété par Jennifer VISOCCHI et son créateur, Yvon DEMOL. Bien que créé en 2003, le pas de deux de José MARTINEZ, «Delibes Suite», est un pur divertissement de brio classique sur la musique de Léo DELIBES, ce qui a représenté un beau défi pour Aubane PHILBERT et Daniel STOKES. Pour finir, les spectateurs ont découvert une autre chorégraphie qu’Yvon DEMOL a composée cette année, «1827», un pas de quatre sur le ‘Trio pour piano n°2 en Mi bémol’ de Franz SCHUBERT : Letizia GALLONI, Juliette HILAIRE, Yvon DEMOL et Germain LOUVET (photo du bas) ont montré une belle implication dans cette pièce contemporaine, ce qui a séduit le public. Malgré la facture plutôt classique de la soirée, ce sont surtout les deux pièces contemporaines d’Yvon DEMOL qui ont marqué les esprits : c’est indéniablement un jeune chorégraphe à suivre ! (Article Patrick HERRERA)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

28.11 | 06:58

Comment dire que la relative difficulté technique d'un art,quelqu'il soit, en revient à exclure toute forme "d'expression artistique"?
Vocbulaire est énergie !

...
27.03 | 18:18

Pour le programme court, Yuzuru a patiné sur 'Otonal' de Raul di Blasio.

...
24.03 | 14:19

hello, quelqu'un peut il me dire le titre de la musique pour le programme de Yuzuru Hanyu svp?

...
16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
Vous aimez cette page