Trophée Eric BOMPARD - 16 au 18 novembre 2012

Hommes – La revanche de Florent AMODIO
Comme il l’avait déclaré la veille en conférence de presse, Brian JOUBERT ne se sentait pas prêt (malade pendant la Coupe de Chine, Brian n’avait que trois petits jours d’entraînement pour préparer ce Trophée Bompard) et même si, galvanisé par sa 3ème place à l’issue du Programme Court, sa tête voulait remporter l’épreuve, malheureusement son physique encore trop juste manquait d’endurance. D’entrée de programme, Brian chute sur son premier quadruple saut, ce qui lui fait immédiatement perdre 4 points (1 point de pénalité pour la chute et un déclassement de 3 points de la valeur initiale de son saut), puis deux réceptions de sauts jugées sur la mauvaise carre de la lame et Brian voit cette 3ème place lui échapper de peu, pour une honorable 4ème position, compte tenu des circonstances. Mais qui lui a pris cette 3ème place ? Après un Programme Court catastrophique, Florent AMODIO (photo) ne voulait pas se contenter de la 7ème place et, pour le Programme Libre, il a décidé de tout donner. Excellente réaction, son exceptionnelle prestation qui le voit réussir 1 quadruple Salchow et 7 triples sauts, dont 2 Axels et une combinaison triple Salchow-triple boucle, lui vaut de dominer le Programme Libre et d’accrocher la 3ème place au classement final ! Si Florent parvient à hisser l’exécution de son Programme Court au même niveau que son Programme Libre, tous les espoirs sont permis pour les futurs podiums européens et mondiaux … C’est formidable d’avoir deux champions de ce niveau dans l’Equipe de France car, quand l’un des deux est diminué, l’autre prend le relai … nous sommes impatients de les voir tous les deux au top au même moment. Inconnu du grand public, contrairement à ses compatriotes Daisuke TAKAHASHI, Nobunari ODA ou le jeune prodige Yuzuru HANYU, le japonais Takahito MURA a créé la surprise de ce Trophée Bompard en remportant l’épreuve de belle manière sur la musique de «Shogun», grâce à une exceptionnelle qualité de sauts. Pourtant premier à l’issue du Programme Court avec presque 5 points d’avance, l’américain Jeremy ABBOTT, auteur du plus beau Programme Libre sur le plan artistique (musicalité exceptionnelle, émotion à fleur de peau), n’a malheureusement pas été irréprochable techniquement et a laissé échapper une victoire qui lui semblait acquise, pour se contenter de la médaille d’argent. (Article Patrick HERRERA)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

28.11 | 06:58

Comment dire que la relative difficulté technique d'un art,quelqu'il soit, en revient à exclure toute forme "d'expression artistique"?
Vocbulaire est énergie !

...
27.03 | 18:18

Pour le programme court, Yuzuru a patiné sur 'Otonal' de Raul di Blasio.

...
24.03 | 14:19

hello, quelqu'un peut il me dire le titre de la musique pour le programme de Yuzuru Hanyu svp?

...
16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
Vous aimez cette page