Actualité

Soirée réussie pour « Masques et Portraits » !
Pour la soirée «Masques et Portraits» du vendredi 9 juin 2017 proposée par la Compagnie BALLET 18.6, l’Auditorium du Conservatoire du 15° arrondissement de Paris – Frédéric Chopin était rempli, ce qui a offert une belle satisfaction aux danseurs de se produire dans une salle pleine. Les huit prestations ont été bien accueillies, mais trois se sont détachées du lot. Comme c’était déjà le cas le mois dernier au Carré Belle-Feuille de Boulogne-Billancourt, la chorégraphie «Timides ?» d’Alice PSAROUDAKI (2016) placée en ouverture a été particulièrement appréciée pour son atmosphère, sa musique magnifique (le Concerto pour piano et orchestre Nr.1 en si bémol mineur, op.23, 1er mouvement de Piotr Ilyitch TCHAÏKOVSKY) et surtout l’engagement de ses interprètes, Emmanuelle KLEIN et Daniel POP (photo du haut). «LOOK !», autre chorégraphie d’Alice PSAROUDAKI (2014) où seul le pas de deux pour Emmanuelle KLEIN et Alexandre MONTANT était présenté, reste aussi une valeur sûre pour séduire le public, c’est pourquoi elle assurait la conclusion du spectacle. Au milieu était situé «Masquerade», la dernière création d’Alice PSAROUDAKI pour sept élèves de la classe de danse de 3ème cycle d’Anne PUISSÉGUR (photo du bas), où sept personnalités différentes s’adonnent au jeu hypocrite du paraître lors d’un bal masqué, sur l’envoûtante ‘Valse Masquerade’ d’Aram KATCHATOURIAN, dans des costumes d’Hisako TANAKA. Cette pièce agréable et légère a offert un beau moment de fraîcheur et de divertissement, où chaque élève a pu s’approprier une personnalité distincte avec humour, dans une chorégraphie aussi bien ludique que technique. Le beau travail des élèves a été chaleureusement applaudi ! Je tiens à ajouter de petites remarques concernant deux pièces déjà présentées le mois dernier au Carré Belle-Feuille de Boulogne-Billancourt, parce qu’elles sont apparues en pleine évolution. Tout d’abord, «Aperto Libro» où Perrine DANJOU, tout en conservant une interprétation pleine de délicatesse, semble prendre totalement possession de son rôle, ce qui donne une nouvelle force à la chorégraphie d’Alice PSAROUDAKI. Mais aussi «Rencontre», création d’Emmanuelle KLEIN pour elle-même, dont le propos s’est considérablement développé sur une nouvelle composition au piano de Grégoire LINAIS qui dure deux fois plus longtemps, avec une nouvelle danse qu’elle partage avec le public. Au final, les spectateurs semblaient ravis d’avoir assisté à un spectacle complet, varié et homogène, où les élèves du Conservatoire, rigoureusement préparées par Alice PSAROUDAKI, ont fait preuve d’un même degré d’exigence que les danseurs professionnels de la Compagnie ! C’est beau l’émulation ! (Article Patrick HERRERA)

Écrire un nouveau commentaire: (Cliquez ici)

123siteweb.fr
Caractères restants : 160
OK Envoi...
Voir tous les commentaires

Commentaires

16.05 | 13:56

Un spectacle de qualité avec une programmation harmonieuse entre les pièces classiques et contemporaines, mais aussi au niveau de la musique. Une belle soirée !

...
15.05 | 14:26

Un beau moment très bien dansé qui permet de s'échapper du quotidien.

...
15.05 | 00:47

Une soirée inoubliable. Un enchantement pour moi qui ai découvert mes sculptures en mouvement. Quelle émotion! Un spectacle de grande qualité.

...
11.12 | 02:27

Ekaterina & Dmitri ont évolué sur 2 musiques : d'abord le Prélude n°20 de Frédéric CHOPIN, puis 'Les Quatre Saisons' d'Antonio VIVALDI arrangé par Nigel KENNEDY

...
Vous aimez cette page